Des hommes

Le silence est pesant

20201 h 41 min
Résumé

Ils ont été appelés en Algérie au moment des " événements " en 1960. Deux ans plus tard, Bernard, Rabut, Février et d'autres sont rentrés en France. Ils se sont tus, ils ont vécu leurs vies. Mais parfois il suffit de presque rien, d'une journée d'anniversaire, d'un cadeau qui tient dans la poche, pour que quarante ans après, le passé fasse irruption dans la vie de ceux qui ont cru pouvoir le nier.

Métadonnées
Titre Des hommes
Titre original Des hommes
Réalisateur Lucas Belvaux
Durée 1 h 41 min
Date de sortie 31 août 2020
Pays  Belgique France
Budget
Recettes
Site officiel
Détails
Média
Statut Disponible
Note Bon
Images
Aucune image importée pour ce film.
Acteurs
Avec : Gérard Depardieu, Catherine Frot, Jean-Pierre Darroussin, Yoann Zimmer, Félix Kysyl, Édouard Sulpice, Clotilde Mollet, Fleur Fitoussi, Ahmed Hammoud, Mohemmed Elfaki, François Saint Pol, Antoine de Foucauld, Félix Laudière, Kamal Haimoud, Charles Besnard, Alain Bouchet, Julie Roux, Sylvain Hawawini, Safaa Khatami, Rim Fethi, Eve Arbez, Gaïa Warnant, Coréane Marchand, Léo Misset, Naïm Baha, Yascine Dahmani, Inès Baha, Hatim Sadiqi, Touria El Ataoui, Eric Cuvelier, Alexis Logie

Avis CinéSam (film vu le : 01/09/2021)

“Des Hommes” a reçu de nombreuses distinctions, dont le label Festival de Cannes 2020, n’ayant pas pu être montré l’an dernier alors qu’il aurait dû sortir en salles. Seuls quelques privilégiés ont eu l’occasion de le voir.

D’habitude je n’aime pas les films de guerre, c’est vrai, pourtant là, la bande annonce de ce film m’avait intrigué, de par le casting sûrement et par le nom du réalisateur. Mon côté chauvin y est probablement aussi pour quelque chose…

Je connais mal la guerre d’Algérie, d’une part parce que je n’étais pas né et d autre part car le sujet de la guerre ne m’intéresse pas comme dit juste avant. On peut établir un léger parallèle avec “Profession du père“.

L’histoire est adapté du roman éponyme de Laurent Mauvignier (Éditions Minuit, 2009) que je n’ai bien entendu pas lu… c’est donc une bonne chose pour moi que des œuvres littéraires soient adaptés au grand écran.

J’ai trouvé les acteurs très justes, très humains, notre compatriote Yoann Zimmer est remarquable, la dualité du personnage de Feu de Bois (Bernard) est bien montrée, et on voit les ravages que peuvent avoir l’alcool sur une personne. Depardieu n’a pas un grand rôle dans ce film, à part les scènes du début, le reste du temps il est filmé assis dans un fauteuil…

La scène du miroir brisé à l’hôtel est très symbolique, j’ai apprécié ce plan de mise en scène.

Dans le récit je n’ai pu m’empêcher de remarquer l’emploi volontaire je pense, de mots d’origine arabe, pas seulement dus au contexte, mais aussi par exemple pour désigner “toubib” au lieu de dire “médecin” ou “docteur”…

L’horreur des facettes de la guerre est très bien mise en avant, et surtout le silence des victimes ou de ceux qui ont commis des exactions. Cela m’a presque donné honte d’être un humain, capable de telles atrocités comme n’importe qui… Paix à vous, chers lecteurs.

Autre avis

Aucun autre avis actuellement. Voulez-vous soumettre le vôtre ? Cliquez-ici !

Critiques en ligne

Bande-annonce

Fiche du film sur les sites grand public



 

Laisser un commentaire

Connexion avec JustAuthMe

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.