Dark City

Un monde où la nuit ne finit jamais.

19981 h 35 min
Résumé

Se réveillant sans aucun souvenir dans une chambre d'hôtel impersonnelle, John Murdoch découvre bientôt qu'il est recherché pour une série de meurtres sadiques. Traqué par l'inspecteur Bumstead, il cherche à retrouver la mémoire et ainsi comprendre qui il est. Il s'enfonce dans un labyrinthe mystérieux où il croise des créatures douées de pouvoirs effrayants. Grâce au docteur Schreber, Murdoch réussit à se remémorer certains détails de son passé trouble.

Métadonnées
Titre Dark City
Titre original Dark City
Réalisateur Alex Proyas
Durée 1 h 35 min
Date de sortie 27 février 1998
Pays  Australie États-Unis
Budget $27 000 000
Recettes $27 200 316
Site officiel
Détails
Média
Statut Disponible
Note Très bon
Images
Acteurs
Avec : Rufus Sewell, William Hurt, Kiefer Sutherland, Jennifer Connelly, Richard O'Brien, Ian Richardson, Bruce Spence, Colin Friels, John Bluthal, Mitchell Butel, Melissa George, Frank Gallacher, Ritchie Singer, Justin Monjo, Nicholas Bell, Satya Gumbert, Noah Gumbert, Frederick Miragliotta, Jeanette Cronin, David Wenham, Peter Sommerfeld, Timothy Jones, Paul Livingston, Michael Lake, Alan Cinis, Bill Highfield, Terry Bader, Rosemary Traynor, Edward Grant, Maureen O'Shaughnessy, Deobia Oparei, Marques Johnson, Doug Scroope, Cinzia Coassin, Anthony Kierann, Laura Keneally, Natalie Bollard, Eliot Paton, Naomi van der Velden

Avis CinéSam (film vu le : 23/04/2021)

Ce long-métrage écrit par Alex Proyas (I, Robot – 2004 ; Gods of Egypt, 2016), est le troisième de ce même réalisateur, après The Crow (1994). Il a réalisé davantage de courts-métrages et autres vidéos courtes, pour la télévision par exemple.

Je connaissais “Dark City” de réputation, pour son atmosphère et son ambiance très particulière, dans un genre que l’on pourrait qualifier de “film noir” au départ, et qui glisse petit à petit vers le fantastique et la science-fiction, tout en gardant des accents de film policier noir.
Toutefois je n’avais encore jamais eu l’occasion de visionner l’œuvre en entier.

Certains plans de la ville sont magnifiques, on pourrait appuyer sur pause rien que pour les admirer pendant quelques minutes. Le travail sur la lumière et les ombres est très qualitatif, et avec un titre pareil on s’attend forcément à cela.

Les effets spéciaux eux aussi sont très corrects et je les qualifie même de beaux, pour un film de la fin des années ’90. Certes, on voit parfois certaines imperfections, cela dit on passera outre car l’esthétique générale charme vraiment l’œil des spectateurs.

L’intrigue elle aussi est prenante, du moins pour les amateurs du genre, car pour les néophytes elle peut être difficile à comprendre au début. Au fur et à mesure, l’histoire se dévoile et on comprend alors les mystères…

On peut voir une symbolique dans certains passages, ainsi que des références ou hommages à d’autres réalisations.

Les acteurs principaux sont correctement investis de leur rôle, ils font bien leur job, sans artifice ni extravagance.

Le tout n’est pas trop long, il dure 1h40, ce qui est tout à fait honnête pour ce genre de production. De plus je trouve qu’il n’a pas du tout mal vieilli, au contraire, il se regarde aisément.

Autre avis

Aucun autre avis actuellement. Voulez-vous soumettre le vôtre ? Cliquez-ici !

Critiques en ligne

Bande-annonce

Fiche du film sur les sites grand public



 

Laisser un commentaire

Connexion avec JustAuthMe

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.