I Kissed a Girl

Un gay avec une femme

20151 h 38 min
Résumé

Jérémie, 34 ans, émerge dans un appartement inconnu aux côtés d’Adna, une ravissante suédoise aussi drôle qu’attachante. Le début dʼun conte de fées ? Rien nʼest moins sûr car Jérémie est sur le point de se marier… avec Antoine.

Métadonnées
Titre I Kissed a Girl
Titre original Toute première fois
Réalisateur Maxime Govare, Noémie Saglio
Durée 1 h 38 min
Date de sortie 28 janvier 2015
Pays  France
Budget
Recettes
Site officiel
Détails
Média
Statut Disponible
Note Pas mal
Images
Aucune image importée pour ce film.
Acteurs
Avec : Pio Marmaï, Franck Gastambide, Adrianna Gradziel, Lannick Gautry, Camille Cottin, Frédéric Pierrot, Isabelle Candelier, Sébastien Castro, Nicole Ferroni, Etienne Guiraud, Mary-Lou Hermant, Liina Brunelle, Diane Tell, Emilie Arthapignet, Julien Cazarre, Hubert Saint-Macary, Léonard Prain, Steve Tientcheu, Ludovic Pinette, Gunilla Wingqvist, Pierre Guerder, Anton Dahlin, Jonathan Dahlin, Mercedes Aspa Le Thi, Pierre Chevallier, Romain Collinet, Ali Mahdavi, Maxime Govare, Anaïs Gilbert, Félix Puget, Corinne Deslandes, Marc Boubli, Thomas Croisière, Eve Saglio-Dru Taylor, Maximilien Georges-Picot, Cécile Rittweger, Laurent Benaroche, Frank Berjot, Charles Georges-Picot, Pierre-Guillaume Ledan

Avis CinéSam (film vu le : 10/02/2015)

Non disponible

Autre avis

Jérémie (Pio Marmai), charmant trentenaire parisien ayant monté avec son meilleur ami Charles (Franck Gastambide) une boîte d’institut de sondage, a à peu près tout pour être heureux : il vit depuis 10 ans le parfait amour avec son compagnon Antoine (Lannick Gautry), ils habitent dans un superbe appartement à côté du Marais, sont sur le point de se marier, ses parents sont fous de joie… Sauf qu’un matin, après une soirée arrosée, le joli brun se réveille nu dans le lit d’une belle suédoise, Adna (Adrianna Gradziel). Pour la première fois de sa vie, il a couché avec une femme. Les jours qui suivent, alors que les préparatifs de son mariage sont enclenchés, Jérémie est tout retourné. Il ne peut s’arrêter de penser à Adna, la revoit, est de plus en plus attiré par elle (et perd dans le même temps toute attirance physique pour Antoine)… Est-il bi ? Qu’est-il vraiment en train de lui arriver ? Ne devrait-il pas simplement suivre son cœur et se moquer des étiquettes ?

Premier long-métrage du duo Noémie Saglio et Maxime GovareToute première fois aurait pu être une variation amusante et / ou profonde sur la pansexualité, l’amour sans genre ni étiquette, sujet finalement assez peu ou bien traité au cinéma. Evoluant dans un Paris bobo et ultra gay friendly, le personnage principal (campé par un Pio Marmai qui ne semble pas trop savoir ce qu’il fait là), s’interroge tout le film durant, réalisant qu’il n’est peut-être pas aussi homo qu’il le pensait, que les attirances peuvent changer avec le temps, suite à une rencontre inattendue. Le problème de cette comédie à l’esthétique de sitcom de luxe est qu’elle ne dépasse pratiquement jamais le stade du cliché. Les gays y sont bobos ou artistes, vivent forcément à deux pas du Marais / le meilleur ami hétéro queutard a forcément au fond besoin d’une nana castratrice pour le recadrer… Qu’ils filment le monde de l’entreprise, les relations sentimentales ou un village suédois, les deux réalisateurs accumulent les situations invraisemblables, à côté de la plaque, tellement surfaites et stéréotypées qu’elles en deviennent franchement ringardes.

Si le scénario est une véritable catastrophe (cela faisait longtemps que ,personnellement, je n’avais pas vu une comédie aussi mal écrite et prévisible), d’une lourdeur et d’une nonchalance / naïveté (au choix) qui laissent perplexe, quelques dialogues / répliques viennent de temps en temps nous sortir de la routine. Et si les seconds rôles sont ultra caricaturaux, ils sont parfois servis par des comédiens qui y mettent tellement du leur qu’ils parviennent à donner l’illusion de remonter un peu le niveau (Franck Gastambide rend son personnage de beauf attachant et sexy / Camille Cottin est excellente).

Rien ne vient en revanche sauver l’aspect plus romantique du projet qui s’articule autour d’un pseudo triangle amoureux complètement fade (le personnage d’Adna est tellement bâclé et désincarné, qu’on ne comprend même pas pourquoi Jérémie est attiré par elle). Noémie Saglio et Maxime Govare se révèlent incapables de filmer le désir, le trouble. Petit à petit, on finit totalement par se désintéresser du personnage principal, ni drôle, ni charismatique, ni sympathique. Et s’impose la sensation d’assister à un produit tv sans inspiration, sur des rails..

Globalement, ça se regarde quand même : on a l’impression d’avoir vu certaines scènes déjà 1000 fois mais ce n’est pas désagréable, il n’y a pas matière à s’énerver non plus… Toute première fois est juste une petite chose, vaguement divertissante, sans regard, sans point de vue, sans réelle profondeur. Une idée de base intrigante démolie par deux auteurs qui n’ont finalement rien à dire de plus qu’un voisin de comptoir gentil, un peu beauf et bourré…

Avis écrit par Gaspard de PopandFilms, 

Aucun autre avis actuellement. Voulez-vous soumettre le vôtre ? Cliquez-ici !

Critiques en ligne

Bande-annonce

Fiche du film sur les sites grand public



 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.