Les Enfants du Temps

Une histoire sur le secret de ce monde que seuls moi et elle connaissons.

20191 h 53 min
Résumé

Jeune lycéen, Hodaka fuit son île pour rejoindre Tokyo. Sans argent ni emploi, il tente de survivre dans la jungle urbaine et trouve un poste dans une revue dédiée au paranormal. Un phénomène météorologique extrême touche alors le Japon, exposé à de constantes pluies. Hodaka est dépêché pour enquêter sur l'existence de prêtresses du temps. Peu convaincu par cette légende, il change soudainement d'avis lorsqu'il croise la jeune Hina...

Métadonnées
Titre Les Enfants du Temps
Titre original 天気の子
Réalisateur Makoto Shinkai
Durée 1 h 53 min
Date de sortie 19 juillet 2019
Pays  Japon
Budget
Recettes $186 965 409
Détails
Média
Statut Disponible
Note Bon
Images
Aucune image importée pour ce film.
Acteurs
Avec : Kotaro Daigo, Nana Mori, Tsubasa Honda, Sakura Kiryu, Sei Hiraizumi, Yūki Kaji, Chieko Baisho, Shun Oguri, Sumi Shimamoto, Ryohei Kimura, Kana Hanazawa, Ayane Sakura, Kana Ichinose, Masako Nozawa, Hidekatsu Shibata, Ryunosuke Kamiki, Mone Kamishiraishi, Ryô Narita, Aoi Yuki, Tani Kanon

Avis CinéSam (film vu le : 29/01/2020)

Le réalisateur de “Your Name.” (Kimi no na wa, 2016) revient avec un nouveau conte dans un Tokyo sous la pluie. Je suis très heureux que le film soit sorti enfin en Belgique, cela fait déjà plus d’un an qu’il est disponible dans d’autres pays ! Il a fait un très beau succès au Japon depuis sa sortie à l’été 2019.

C’est de nouveau un conte japonais, se déroulant de nos jours dans les rues de Tokyo, que nous propose Makoto Shinkai, aussi auteur du roman éponyme. Tout est très réaliste ou presque, aussi bien du point de vue de l’histoire que de l’animation ; à certains moments la pluie semblait réellement filmée ! De jolis mouvements de rotation de caméra donnent aussi un aspect 3D du plus bel effet dans certains plans.
Comme dans “Your name.”, beaucoup de plans sont des lieux réels existant au Japon, ayant eu la chance de visiter Tokyo il y a quelques années, j’ai reconnu plusieurs lieux !

Dans le scénario il est question du temps (la météo) qui influe sur notre humeur, mais également qui change à cause du réchauffement climatique…

Un élément merveilleux est ajouté : les “filles-soleil”, des jeunes demoiselles capables de commander le temps par la prière. Une fois la suspension d’incrédulité passée (voir Petit dictionnaire du cinéma #13 du 2 octobre 2019 ! ), on se laisse emporter dans cette histoire quelque peu shōnen, les émotions nous parviennent de façon tellement différente que pour une production occidentale !

La musique joue un rôle prépondérant, comme souvent dans l’animation japonaise.

Aussi une particularité marquante : il n’y a pas de dichotomie de protagonistes et antagonistes, les gentils contre les méchants, différence typiquement culturelle. C’est extrêmement rafraîchissant.

Personnellement j’ai tout aussi apprécié “Les enfants du temps” (prononcer “Tenki no ko”) que “Kimi no na wa”, et je vais progressivement regarder en DVD les précédentes œuvres de Makoto Shinkai.

Autre avis

Aucun autre avis actuellement. Voulez-vous soumettre le vôtre ? Cliquez-ici !

Critiques en ligne

Bande-annonce

Fiche du film sur les sites grand public



 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.