Kuzco, l'empereur mégalo

Apprendre à se tenir sur quatre pattes n'a jamais été aussi drôle !

20001 h 19 min
Résumé

A la tête d'un royaume mythique se trouve Kuzco, un jeune empereur aussi capricieux que méprisant. Secondé par la perfide Yzma qui rêve de lui ravir le trône, il projette de bâtir une somptueuse résidence d'été sur une des plus jolies collines de l'empire. Il fait d'ailleurs venir le chef du village, l'imposant Pacha, pour le prévenir qu'il aura le grand honneur de voir sa maison détruite.Kuzco congédie Yzma. Folle de rage, la diablesse élabore un plan délirant et fatal. Flanquée de son sbire, Kronk, elle se prépare à éliminer le jeune empereur et à régner.Yzma invite son neveu à souper. Kronk est supposé verser du poison dans le plat de Kuzco, mais il se trompe et verse une potion qui transforme le prince en lama. Se rendant compte de leur erreur, Yzma et Kronk assomment le jeune souverain avec un vase et le balancent dans la charrette de Pacha qui part hors de la ville.

Métadonnées
Titre Kuzco, l'empereur mégalo
Titre original The Emperor's New Groove
Réalisateur Mark Dindal
Durée 1 h 19 min
Date de sortie 15 décembre 2000
Pays  États-Unis
Budget $100 000 000
Recettes $169 327 687
Site officiel
Détails
Média
Statut Disponible
Note Pas mal
Images
Acteurs
Avec : David Spade, John Goodman, Eartha Kitt, Patrick Warburton, Wendie Malick, Kellyann Kelso, Eli Russell Linnetz, Stephen J. Anderson, Bob Bergen, Rodger Bumpass, Robert Clotworthy, Jennifer Darling, Patti Deutsch, John Fiedler, Miriam Flynn, Geri Lee Gorowski, Jess Harnell, Sherry Lynn, Danny Mann, Mickie McGowan, D.F. Reynolds, Andre Stojka, Steve Susskind, Joe Whyte, Jack Angel, Mark Dindal, Bill Farmer, Carole Jeghers, Tom Jones, Patrick Pinney, Phil Proctor

Avis CinéSam (film vu le : 29/10/2020)

Plus de vingt ans après sa sortie en salle, je me suis tout de même dit qu’il serait temps de visionner “Kuzco”. L’avantage avec la VOD, c’est qu’on peut aussi choisir la langue et les sous-titres, chose appréciable car souvent en salles les films d’animation sont proposés uniquement en doublage français. Les doublages et traduction perdent souvent de leur saveur je trouve, ne fut-ce que par le titre : “The Emperor’s New Groove” peut se comprendre de plusieurs manières, et c’est sûrement fait exprès, alors que l’équivalence de cette double entendre en français ne ressort pas avec “Kuzco, l’empereur mégalo”. En français, ça rime, c’est rigolo…mais c’est tout.

En visionnant, j’ai tout de suite reconnu la voix de John Goodman (Pacha), par contre je n’ai pas réussi à identifier celle de Kuzco. Il s’agit de David Spade, que je ne connaissais pas…d’après mes recherches c’est un comédien qui joue plutôt dans des séries. Toutes les autres voix de doublage originales me sont aussi inconnues. Ah si, j’ai reconnu Tom Jones et Sting pour les chansons évidemment !

En VF (je n’ai pas pris le temps de le regarder une seconde fois), ils ont fait appel à la voix de Didier Gustin pour Kuzco et d’Emmanuel Curtil (dont j’apprécie le travail, immense comédien de doublage !) pour Kronk. Les autres sont parfois connues auditivement mais leurs noms peu connus. Le personnage de Kronk est le plus intéressant je trouve ! L’antagoniste principal Yzma manque de charisme, elle m’a beaucoup déçu… et son animation m’a beaucoup fait penser au personnage de Médusa dans “Bernard et Bianca” (1977). Je soupçonne Disney d’avoir fait du recyclage, comme cela a été le cas pour “Merlin l’Enchanteur” (1963), “Le Livre la Jungle” (1967) et “Robin des Bois” (1973).

L’histoire est plutôt sympathique, c’est clairement destiné à un public jeune, je n’aurais certainement pas eu la même impression en le visionnant à sa sortie. J’ai ri a quelques scènes mais c’est de l’humour plutôt visuel principalement. Je crois aussi que c’est la seule fois où Disney prend la civilisation inca comme thème. Il y a bien aussi eu “Coco” en 2017, qui se déroule aussi en Amérique latine, c’est le seul parallélisme auquel je pense.

La durée du film est relativement courte, 1h20, raisonnable pour les enfants et tout à fait correct pour l’époque, quoique légèrement plus court que des classiques comme “Aladdin” (1992) : 1h27 ou “Le Roi Lion” (1994) : 1h29. Le rythme est plutôt bon, je n’ai pas trouvé qu’il y avait de longueurs, et aussi les chansons n’ont pas envahi l’histoire toutes les 10 minutes.

En résumé, Kuzco n’est pas mauvais mais ce n’est pas le meilleur Disney de son époque.

Autre avis

Aucun autre avis actuellement. Voulez-vous soumettre le vôtre ? Cliquez-ici !

Critiques en ligne

Bande-annonce

Fiche du film sur les sites grand public



 

2 thoughts on “Kuzco, l’empereur mégalo (The Emperor’s New Groove)”

  1. Enfin ! Kuzco ! Aha !
    Je comprends que tu aies eu envie de le regarder en VO mais pour le coup, la VF est excellente pour ce film !
    Après, je pense qu’il ne faut en aucun cas le comparer aux autres classiques Disney de l’époque, tout simplement car sa production à été laborieuse et du coup, il en est ressorti un film unique où tout est misé sur l’humour absurde ! Je ne connais aucun Disney qui soit aussi drôle et aussi absurde ! C’est ça qui fait la force du film !
    C’est sûr que si on n’est pas fan de cet humour, ce film est décevant car c’est le vide au niveau du scénario… Mais bon, ça reste un film unique !

    1. Merci pour ton commentaire ! Bon je réessaierai peut-être la VF à un moment donné…
      Ok je comprends que la comparaison est peut-être à éviter alors, parce qu’effectivement les autres je les ai vus en VF.
      D’ordinaire je suis assez friand d’humour absurde. Tout à fait d’accord que ce film est unique en son genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.