Star Wars : Les Derniers Jedi

Laisser le passé mourir.

20172 h 32 min
Résumé

Le Premier Ordre étend ses tentacules aux confins de l’univers, poussant la Résistance dans ses retranchements. Il est impossible de se sauver à la vitesse de la lumière avec cet ennemi continuellement aux trousses. Cela n’empêche pas Finn et ses camarades de tenter d’identifier une brèche chez leur adversaire. Pendant ce temps, Rey se trouve toujours sur la planète Ahch‐To pour convaincre Luke Skywalker de lui enseigner les rudiments de la Force.

Métadonnées
Titre Star Wars : Les Derniers Jedi
Titre original Star Wars: The Last Jedi
Réalisateur Rian Johnson
Durée 2 h 32 min
Date de sortie 13 décembre 2017
Pays  États-Unis
Budget $200 000 000
Recettes $1 332 698 830
Détails
Média
Statut Disponible
Note Excellent
Images
Aucune image importée pour ce film.
Acteurs
Avec : Mark Hamill, Carrie Fisher, Adam Driver, Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac, Andy Serkis, Lupita Nyong'o, Domhnall Gleeson, Anthony Daniels, Gwendoline Christie, Kelly Marie Tran, Laura Dern, Benicio del Toro, Frank Oz, Billie Lourd, Joonas Suotamo, Amanda Lawrence, Jimmy Vee, Brian Herring, Dave Chapman, Justin Theroux, Tim Rose, Tom Kane, Adrian Edmondson, Mark Lewis Jones, Hermione Corfield, Veronica Ngo, Noah Segan, Jamie Christopher, Paul Kasey, Michaela Coel, Priyanga Burford, Navin Chowdhry, Crystal Clarke, Hugh Skinner, Shauna Macdonald, Kate Dickie, Ralph Ineson, Michael Jibson, Luke Neal, Andy Nyman, Lily Cole, Warwick Davis, Kiran Shah, Joseph Gordon-Levitt, Mike Quinn, Gareth Edwards, Gary Barlow, Peter Mayhew, Edgar Wright, Joe Cornish, Griffin Hamill, Nathan Hamill, Chelsea Hamill, Liang Yang, Bern Collaço, David M. Santana, Andrew Jack, Jonathan Harden, Danny Euston, Aki Omoshaybi, Togo Igawa, Tim Steed, Simon Lowe, Joe Van Moyland, Darren Morfitt, Gerard Monaco, Patrick O'Kane, Paul Bazely, Orion Lee, Amira Ghazalla, Akshay Kumar, Temirlan Blaev, Josiah Oniha, Sara Heller, Matthew Sharp, Jack Greenlees, Danny Sapani, Kevin Layne, Ben Morris, Andrew Abbott, Chris Adams, Samantha Alleyne, Martin Bratanov, Glen Carroll, Cavin Cornwall, James Cox, Nick Donald, Steve Doyle, Josh Dyer, Karl Farrer, James Filanowski, David R. Grant, Omar Gudjonsson, Craig Izzard, Christopher Jaciow, Tobias James-Samuels, Dan Lam, Antonio Lujak, Josh Methven, Sandeep Mohan, Ross Moneypenny, Florian Robin, Scott Tanner, Stephanie Silva, Clem So, Leo Thompson, Andy Wareham, William Willoughby, Oscar Wright, Karanja Yorke

Avis CinéSam (film vu le : 19/12/2017)

Pour cette fois je vais davantage décrire une expérience, puisque je suis allé voir le film en 4DX au Kinépolis. Premier dans la file, je rentre dans la salle respirant le flambant neuf… je suis bien placé au centre et assez haut, je me sens comme au Futuroscope ! 😀 La particularité est qu’on ne peut pas prendre de boisson chaude pendant la séance car avec les mouvements cela risque de causer des petits soucis… beaucoup de gens ne semblent pas avoir lu les règles de visite pourtant distribuées à l’entrée… tant pis pour eux ! À part cela, les sièges sont fort confortables, on sent qu’il y a un socle solide sous soi. Un petit désagrément cependant : il n’y a pas de filets ou de système prévu pour déposer ses effets personnels, son sac ou son manteau, c’est un peu dommage. En été le problème se posera moins je suppose ! Une autre particularité : c’est de la 4DX en 2D, sans lunettes spéciales, ce qui est un peu paradoxal ! Après vérification sur le site de Kinépolis, ce serait temporaire apparemment : « Pour le moment on diffuse que les films en 2D dans notre nouvelle salle 4DX » La 3D ne m’a pas manqué, les effets 4DX compensaient largement. D’ailleurs juste avant le début du film, après les publicités, les règles ont été rappelées en vidéo à l’écran, et les lunettes 3D étaient bien représentées dans le clip, c’est donc prévu. Puis un logo « 4DX initializing » apparaît… on sent un vrombissement sous l’assise…et on a ensuite droit à une mini-démo, un « pré-show » pour tester (presque) tous les effets… c’est décoiffant, et le travail de synchronisation est colossal ! La démo dure trois minutes environ, par contre pour chaque nouveau film à rendre compatible en 4DX, cela doit représenter un travail supplémentaire considérable. Bon, tant que cela crée de l’emploi, c’est bien… ! Durant la projection de Star Wars : Episode VIII – Les derniers Jedi, les effets étaient sympathiques aussi, cependant à certains moments j’ai trouvé qu’ils étaient un peu sous-exploités ou loupés…par exemple lors d’une scène de pluie, on est aspergé brièvement une seule fois, or la pluie continue à tomber à l’écran mais pas dans la salle… Il est possible de désactiver l’eau grâce à un bouton individuel sur l’accoudoir du siège. Des gens du public se couvraient la tête lorsqu’il y avait de la pluie… je ne les comprends pas : soit ils pouvaient la désactiver avec ledit bouton, soit il ne faut pas venir à une séance en 4DX ! Pour ma part je ne trouvais pas qu’on ait été fort mouillés.
Un autre exemple un peu moins réussi : la fumée-brouillard, qui ressemble plutôt à un pétard mouillé comparé à l’extrait visible dans la vidéo publicitaire.

Pour en venir au film en lui-même : c’est donc la suite directe de Star Wars : Episode VII : Le réveil de la force (J.J. Abrams, 2015). L’histoire est bien rythmée, haletante, pendant plus de 2h30 on n’a pas le temps de s’ennuyer, surtout avec l’action des sièges ! On est directement plongés dans l’action avec une bataille spatiale, les sièges vibrent et bougent bien au rythme de l’action…les éclairs et le vent sont très perceptibles, les lasers des vaisseaux sifflent dans les oreilles, on a aussi des coups dans le dos lors d’un choc, on sent des vibrations lorsque les sabres-lasers sont en action… bref c’est une réussite ! Les odeurs et les chatouillements sont aussi présents, néanmoins plus rares. Je n’ai pas vu de bulles ; ce n’est pas étonnant car aucun passage ne s’y serait prêté. Je serai curieux de voir d’autres projections avec la 4DX, pour comparer…

Je n’ai rien à dire de particulier sur le jeu des acteurs ; Adam Driver (Kylo Ren) a ses détracteurs…son jeu ne m’a pas paru mauvais. La motion capture pour le personnage de Snoke, interprété par Andy Serkis, était moins réussie que pour la Planète des Singes… autant son jeu est formidable, autant on se rendait clairement compte qu’il s’agissait d’un effet spécial et de ce fait le rendu final semblait quelque peu artificiel. Peut-être que la 3D aurait permis de moins voir cette imperfection. Cela dit, Snoke n’apparaît en tout qu’une dizaine de minutes environ sur l’entièreté de la pellicule.

Des nouveaux décors et créatures apparaissent au long de l’intrigue et ponctuent agréablement l’action principale, c’est un plaisir de toujours voir une belle inventivité. Ces créatures sont d’ailleurs souvent le prétexte à sourire, on sent bien le côté Disney, beaucoup de touches d’humour parsèment les scènes. En parallèle, l’esprit original de la saga est préservé, les fans hardcore apprécieront beaucoup je pense !

La musique signée Monsieur John Williams est toujours impeccable, le thème musical, reconnaissable entre mille, reste ancré dans la tête en sortant de la salle.

Pour conclure je vous encourage à deux choses : fan ou pas, allez voir Star Wars : Episode VIII Le Dernier Jedi, et si vous en avez l’occasion, venez tester la 4DX, disponible seulement à Anvers et Bruxelles au moment d’écrire ces lignes, probablement bientôt ailleurs !

Autre avis

Aucun autre avis actuellement. Voulez-vous soumettre le vôtre ? Cliquez-ici !

Critiques en ligne

Bande-annonce et lien Plex

Fiche du film sur les sites grand public



 

Laisser un commentaire

Connexion avec JustAuthMe

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.