Cruella

Bonjour monde cruel !

20212 h 14 min
Résumé

Londres, années 70, en plein mouvement punk rock. Escroc pleine de talent, Estella est résolue à se faire un nom dans le milieu de la mode. Elle se lie d’amitié avec deux jeunes vauriens qui apprécient ses compétences d’arnaqueuse et mène avec eux une existence criminelle dans les rues de Londres. Un jour, ses créations se font remarquer par la baronne von Hellman, une grande figure de la mode, terriblement chic et horriblement snob. Mais leur relation va déclencher une série de révélations qui amèneront Estella à se laisser envahir par sa part sombre, au point de donner naissance à l’impitoyable Cruella, une brillante jeune femme assoiffée de mode et de vengeance…

Métadonnées
Titre Cruella
Titre original Cruella
Réalisateur Craig Gillespie
Durée 2 h 14 min
Date de sortie 26 mai 2021
Pays  États-Unis
Budget $200 000 000
Recettes $129 300 000
Détails
Média
Statut Disponible
Note Très bon
Images
Aucune image importée pour ce film.
Acteurs
Avec : Emma Stone, Emma Thompson, Joel Fry, Paul Walter Hauser, Mark Strong, Tipper Seifert-Cleveland, Kirby Howell-Baptiste, Emily Beecham, John McCrea, Kayvan Novak, Jamie Demetriou, Abraham Popoola, Leo Bill, Javone Prince, Steve Edge, Paul Chowdhry, Ziggy Gardner, Joseph MacDonald, Niamh Lynch, Andrew Leung, Ed Birch, Dylan Lowe, Paul Bazely, Ninette Finch, Sarah Crowden, Harrison Willmott, Jack Barry, Asmara Gabrielle, Tom Turner, Mustafa Tunahan Bodur

Avis CinéSam (film vu le : 20/06/2021)

Le saviez-vous ? Le groupe Kinepolis offre un ticket de cinéma gratuitement pour les anniversaires, il suffit de créer un compte gratuit et d’indiquer sa date de naissance. Depuis plusieurs années, je vais une fois par an (parfois davantage, je paie alors ma place) au Kinepolis grâce à cette offre, car les tickets sont plus chers, le complexe est décentré au nord de la capitale, près de l’Atomium, et je n’ai pas d’abonnement ; contrairement aux UGC, pour lesquels j’ai une carte Unlimited et qui se trouvent plus proches du centre-ville de Bruxelles.

D’ordinaire le ticket d’anniversaire gratuit est valable au Kinepolis le jour même de l’anniversaire ou le lendemain. Or il se trouve que mon anniversaire arrive en novembre…juste après que les mesures sanitaires aient été renforcées à l’automne dernier ! Heureusement le groupe multiplexe a eu la bonne idée de prolonger la validité des tickets jusque fin juin 2021.
Je me suis donc rendu sur leur site web pour réserver ma place (seule façon disponible) et j’ai remarqué que l’on pouvait choisir pour le même prix un siège “Cosy”, plus confortable, normalement avec un supplément. J’ai donc opté pour ce siège afin de le tester…
C’est plus large, plus confortable en effet, plutôt intéressant comme formule. Le seul inconvénient a été de garder le masque durant toute la séance,  exception uniquement si on mange ou boit, or je n’ai rien acheté comme snacks. Contrairement à ce que je pensais, ce n’était pas si contraignant une fois qu’on est plongé dans le film.

Venons-en au film, justement !

Il s’agit de l’ ‘origin story’ de la grande méchante des 101 dalmatiens, alias Cruella D’Enfer (Cruella de Vil en VO), dont l’intrigue se déroule à Londres dans les années 60-70.

Je dirais qu’il s’agit d’une sorte de mélange entre “Maléfique (Maleficent)” pour le fond et “Le Diable s’habille en Prada” pour la forme…! Pas étonnant, car une scénariste est commune aux deux œuvres.

L’esthétique, les décors et les costumes sont aux petits oignons, sur grand écran le spectacle est somptueux, dans une ambiance baroque avec une touche de moderne.

Les chiens sont adorables, ce sont presque des vrais personnages (aaah la magie Disney ! Merci la suspension d’incrédulité…)

Les comédiennes et comédiens humains sont également fabuleux chacun(e) dans leur rôle.
Les deux “Emma” (Stone et Thompson) ont dû beaucoup s’amuser sur le tournage, j’imagine !
Thompson en méchante Baronne est délicieusement détestable, Stone en Cruella est moins méchante que dans mon souvenir des 101 Dalmatiens, cela pourrait donc présager une suite éventuelle “Cruella 2” dans laquelle elle devient l’antagoniste que l’on connaît ; il se peut aussi que la firme aux grandes oreilles envisage un remake live action des 101 Dalmatiens, pourquoi pas…!

La musique est aussi très entraînante et accompagne agréablement les oreilles durant la séance. On y entend de nombreux titres des années 1960-1970 (rock anglais,…), une valeur sûre pour beaucoup en termes de préférences musicales !

Quelques petites incohérences sont tout de même à noter au passage, notamment lorsque survient une ellipse où 10 ans sont passés, certains personnages ont plutôt l’air d’en avoir pris 20 ou davantage…!

Un mot sur le temps de projection, prévoyez un peu plus de deux heures, qu’on ne voit pas passer car on est plongé au cœur de l’action. Un petit clin d’œil aux “mid credits“(juste avant le générique défilant vers le haut), ravira les connaisseurs de classiques…Cela se voit que Marvel fait partie de la maison Disney !

Bref Cruella, malgré un titre qui pourrait s’avérer repoussant, est un divertissement familial pour tous les âges.

Autre avis

Aucun autre avis actuellement. Voulez-vous soumettre le vôtre ? Cliquez-ici !

Critiques en ligne

Bande-annonce

Fiche du film sur les sites grand public



 

Laisser un commentaire

Connexion avec JustAuthMe

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.