Benedetta

Blasphématoire ?

20212 h 07 min
Résumé

Au XVIIème siècle, alors que la peste fait rage, Benedetta Carlini entre comme novice au couvent de Pescia en Toscane. Capable depuis l'enfance de miracles, elle va bouleverser la vie de cette communauté.

Métadonnées
Titre Benedetta
Titre original Benedetta
Réalisateur Paul Verhoeven
Durée 2 h 07 min
Date de sortie 9 juillet 2021
Pays  France Italie Pays-Bas
Budget $24 350 000
Recettes $2 652 725
Détails
Média
Statut Disponible
Note Bon
Images
Aucune image importée pour ce film.
Acteurs
Avec : Virginie Efira, Charlotte Rampling, Daphne Patakia, Lambert Wilson, Olivier Rabourdin, Clotilde Courau, Louise Chevillotte, Hervé Pierre, Guilaine Londez, Alexia Chardard, Quentin D'Hainaut, Jonathan Couzinié, Satya Dusaugey, Antoine Lelandais, David Clavel, Nicolas Gaspar

Avis CinéSam (film vu le : 18/09/2021)

Présenté en sélection officielle du Festival de Cannes 2021, “Benedetta” a reçu un accueil public assez faible, probablement en raison des restrictions sanitaires en partie du moins.

Il s’agit d’un drame avec des accents de comédie, ayant un côté “sulfureux” car contenant des scènes de nus féminins et de saphisme. Je précise que ce n’est pas du tout par voyeurisme que je suis allé voir ce film, mais comme souvent par curiosité de cinéphile, et aussi parce que j’aime beaucoup la Bruxelloise Virgine Efira.

Elle et les autres actrices sont remarquables dans tous les sens du terme, une fois de plus la “petite” compatriote Virginie ne m’a pas déçu ! Notons aussi Charlotte Rampling, qui décidément est partout (elle incarne la Révérende Mère Gaius Helen Mohiam dans Dune). Je ne connaissais pas Daphné Patakia, elle fait aussi une forte impression, bien qu’elle exagère parfois.
Il y a peu d’acteurs masculins, citons Lambert Wilson qui a un petit rôle parmi une poignée d’autres acteurs moins connus.

Si le film n’est pas mauvais en soi, il présente quelques incohérences. D’un côté les décors, costumes et ambiances du XVIIème siècle sont crédibles. L’année à laquelle l’action se passe n’est pas précisée, cela n’est pas nécessaire non plus car on a une idée rien qu’en voyant l’image. L’austérité du couvent et des règles et comportements moyenâgeux paraissent stupides de nos jours, mais étaient monnaie courante à l’époque. J’ai pensé de nombreuses fois au “Nom de la Rose” (J.-J. Annaud, 1986).

D’un autre côté, ce mélange entre ambiance austère et un côté plus léger est certes original et probablement voulu par le réalisateur, mais pose une ambiguïté pour le spectateur : comment voir cette œuvre ? Comme une dénonciation des mœurs de l’époque ? Comme une biographie ? Comme une comédie ? Chaque spectateur se fera sa propre opinion, pour ma part je l’ai vu comme une comédie dramatique.

Une question me reste en suspens : Soeur Benedetta était-elle simplement folle ou bien réellement investie de Dieu ? La thèse de la folie est plus probable, je pense si on considère le registre comique…

En tout cas je mets une bonne note, principalement pour la prestation et l’audace des actrices.

Autre avis

Aucun autre avis actuellement. Voulez-vous soumettre le vôtre ? Cliquez-ici !

Critiques en ligne

Bande-annonce

Fiche du film sur les sites grand public



 

Laisser un commentaire

Connexion avec JustAuthMe

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.