Call Me by Your Name

Les bourgeois au soleil

20172 h 11 min
Résumé

Elio, 17 ans, fils d’un professeur d’université, musicien, sensible et cultivé, attend comme chaque année “l’invité de l’été”, un étudiant en provenance de New York qui doit venir pour travailler sur sa thèse. Celui-ci s’appelle Oliver, et sa beauté et sa désinvolture ne manquent pas de faire tourner bien des têtes. Elio aussi est subjugué : ils parlent de films, de livres, font de longues promenades, vont nager. Entre eux vont naître sans crier gare des désirs nouveaux, qu’ils vivront à plein, de la souffrance à l’extase.

Métadonnées
Titre Call Me by Your Name
Titre original Call Me by Your Name
Réalisateur Luca Guadagnino
Durée 2 h 11 min
Date de sortie 1 septembre 2017
Pays  France Italie États-Unis
Budget $4 000 000
Recettes $41 063 475
Détails
Média
Statut Disponible
Note Pas mal
Images
Aucune image importée pour ce film.

Avis CinéSam (film vu le : 22/05/2021)

Comme je n’avais pas été le voir à sa sortie, j’ai profité du passage télévisé pour me plonger dans les 2h15 de “Call me by your name” (“Appelle-moi par ton nom”).

La longueur avait aussi été un frein pour moi, car la bande-annonce ne m’avait pas plus attiré que ça. Adapté d’un roman (“Plus tard ou jamais”, 2008), le film est très lent, dans une ambiance farniente des années 80 en Italie.

Il était possible de voir le film en VO (anglais) ou en VF, et l’italien est appréciable même en français.

Il y a un côté assez intello, très érudit, dans un monde “à part des autres gens”, j’ai l’impression.

Pour moi les enjeux, les objectifs des personnages ne sont pas ou peu définis, quel est le but de chacun ? Cet impression de manque de but à atteindre fait que les acteurs m’ont paru un peu fades, un peu insipides. Je ne suis pas rentré dans le film, pourtant j’aime l’Italie, le soleil, les langues…

Le jeu de séduction quelque peu “je-m’en-foutiste”, l’hypocrisie autour de la relation entre les deux personnages principaux me dérange. Ou alors je n’ai pas vraiment tout compris ! Est-ce un caprice d’ado du côté d’Elio ? Quel est le point de vue d’Oliver exactement, que cherche-t-il à faire ? Est-ce du réel amour (tabou) ? Les mensonges, les cachotteries, les non-dits, sont autant de côtés plutôt bancals pour moi ; certes c’était une autre époque (o tempora, o mores) mais cela n’est pas clair et m’a titillé tout le long, et même encore après. La fin tombe d’ailleurs assez à plat. La question que je me suis posé au moment de voir le générique final était “et alors ? qu’est-ce qui se passe à présent ?”.

On peut établir un petit parallélisme avec “Brokeback Mountain” (Ang Lee, 2005), bien que ce soit des histoires assez différentes.

Même dans les années 80, je trouve que les scènes de tabagisme sont totalement injustifiées et n’apportent à nouveau rien du tout au scénario ! Si elles sont là pour appuyer un côté de séduction, je trouve que l’effet est complètement raté !

Sur la forme toutefois il n’y a pratiquement rien à redire, le réalisateur propose des jolis jeux de lumière clair/obscur, des beaux paysages, une direction photographique pour le moins appréciable.

Ah oui, comme je n’ai pas lu le roman, je me posais la question de l’explication du titre : elle est donnée aux 2/3 du film environ et repose un peu sur pas grand chose…une suite serait en préparation pour 2023.

Donc personnellement je n’ai pas été conquis par le scénario, pourtant en général encensé par la critique d’après ce que j’ai pu lire.

Autre avis

Aucun autre avis actuellement. Voulez-vous soumettre le vôtre ? Cliquez-ici !

Critiques en ligne

Bande-annonce

Fiche du film sur les sites grand public



 

Laisser un commentaire

Connexion avec JustAuthMe

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.