L’esprit de famille

L’esprit de famille

Alexandre s’embrouille une nouvelle fois avec son père Jacques. A priori, il ne devrait pas, car ce dernier vient de décéder, mais Jacques, ou plutôt son esprit, est bien là, à râler à ses côtés. Et comme Alexandre est le seul à le voir et donc à lui parler, sa mère, sa femme et son frère commencent à s’inquiéter de son étrange comportement.

Beaux-parents

Beaux-parents

Coline et André sont en parfaite harmonie avec leur fille, Garance, et leur gendre Harold. Mais Garance se sépare d’Harold et ordonne à ses parents de ne plus jamais le revoir. Les beaux-parents ne peuvent s’y résoudre : elle l’a largué, mais pas eux ! Ils devront mener une double vie pour continuer à voir leur gendre adoré, en cachette de leur fille, qui ne va pas les lâcher…

Bécassine!

Bécassine!

Naïve, ingénue, rêveuse, inventive, toujours sincère, innocente, tendre, optimiste, fidèle, ouverte, drôle, incorrigible, enthousiaste, fascinée par la vitesse, ébahie par l’éclairage électrique, ayant un grand sens pratique, instinctive, maladroite, généreuse, jamais découragée, tenant toujours ses promesses, prenant les mots au mot, avec une bouche pour dire à sa petite Loulotte qu’elle l’aime envers et contre tout.

Arrête ton cinéma !

Arrête ton cinéma !

C’est dans l’enthousiasme que Sybille démarre l’écriture de son premier film. Actrice reconnue, elle va passer pour la première fois de l’autre côté de la caméra. Tout semble lui sourire. Ses productrices Brigitte et Ingrid sont deux personnages loufoques mais attachants et Sybille se jette avec elles dans l’aventure, mettant de côté sa vie familiale. Mais, du choix improbable des actrices, aux réécritures successives du scénario, en passant par les refus des financiers, le rêve…

Neuilly sa mère !

Neuilly sa mère !

Sami Benboudaoud, 14 ans, vit heureux avec ses potes dans sa cité de Châlon. Hélas, le destin l’arrache un jour à son paradis, et le propulse dans l’enfer de… Neuilly-sur-Seine ! Là, il est confié à sa tante Djamila, qu’il rencontre pour la première fois, et à son mari, Stanislas de Chazelle, héritier d’une vieille famille française extrêmement rigide sur les bonnes manières.