Time Out (In Time)

oblivionDate de sortie : 23 novembre 2011

Réalisé par : Andrew Niccol

Synopsis : Dans un futur proche, les humains sont génétiquement programmés pour ne plus vieillir à partir de 25 ans, et de là ils ont une année de plus à vivre, sauf s’ils trouvent du temps supplémentaire. Le temps est donc devenu une valeur marchande : les riches peuvent vivre éternellement, pendant que les autres doivent négocier leur immortalité. Un jeune homme, Will Salas, qui n’a pas pu empêcher la mort de sa mère, rencontre Henry Hamilton, un homme ayant déjà vécu 105 ans, qui trouve qu’il devrait y avoir du temps pour tout le monde et pense que les humains ne sont pas faits pour vivre infiniment. Il fait cadeau d’un siècle à Will, puis il meurt, ayant épuisé tout son temps. Des policiers que l’on appelle « Gardiens du Temps » vont se lancer à la poursuite de Will en pensant qu’il a tué Henry.

Avis : Dans cette très belle réflexion sur le clivage riches/pauvres, l’expression « le temps c’est de l’argent » prend tout son sens. Bien que le concept soit un tantinet tiré par les cheveux, l’histoire n’en est pas moins originale et très intéressante. Le scénario est cohérent, les acteurs sont très bons, seconds rôles inclus (Johnny Galecki, Olivia Wilde, Matt Bomer, Vincent Kartheiser…) et les scènes d’action et de rebondissement sont surprenantes. On pourrait dire qu’il s’agit d’une version moderne de Robin des Bois… Une autre réflexion sur l’immortalité est aussi présente tout au long du film : les humains seraient-ils plus heureux de vivre éternellement ? Personnellement je trouve génial que des films de ce genre existent, afin que l’humanité ne « tombe » pas dans ces extrêmes… J’ai passé un très bon moment de cinéma et je le recommande vivement aux amateurs de scénarios d’anticipation.

Andrew Niccol est aussi connu comme réalisateur d’autres films (« Lord of War« , « S1m0ne« ,…) et notamment du film « Bienvenue à Gattaca« , qui reprend un peu la même thématique de fond : les clivages entre individus et leur rôle dans la société. Le film est interdit au moins de 12 ans (en Belgique), pourtant il n’y a pas plus de violence/gore/sexe que dans un journal télévisé ! A nouveau, je ressors ma critique à l’encontre des traducteurs… Pourquoi traduire « In Time » par « Time Out » ? C’est d’un ridicule !!! A croire que ces gens n’en ont rien à foutre ! Propositions d’autres titres : « En temps et en heure », « A temps », « Temps écoulé », « Pas assez de temps »,… bon d’accord mes propositions ne sont peut-être pas génialissimes mais il me semble qu’il y avait moyen de trouver quelque chose en français, non ? Petit clin d’oeil amusant, le méchant des Minute Men (voleurs de temps), interprété par Alex Pettyfer s’appelle… Fortis !

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Lien Allociné

Lien IMDb

Bande annonce :

Laisser un commentaire