Ralph 2.0

affiche

– Titre original : Ralph Breaks the Internet

– Date de sortie : 12 décembre 2018

– Réalisé par : Phil Johnston, Rich Moore

– Synopsis : Ralph quitte l’univers des jeux d’arcade pour s’aventurer dans le monde sans limite d’Internet. La Toile va-t-elle résister à son légendaire talent de démolisseur ? Ralph et son amie Vanellope von Schweetz vont prendre tous les risques en s’aventurant dans l’étrange univers d’Internet à la recherche d’une pièce de rechange pour réparer la borne de Sugar Rush, le jeu vidéo dans lequel vit Vanellope. Rapidement dépassés par le monde qui les entoure, ils vont devoir demander de l’aide aux habitants d’Internet, afin de trouver leur chemin, et notamment à Yesss, l’algorithme principal, le cœur et l’âme du site créateur de tendances BuzzzTube…

– AvisRalph 2.0 est la suite directe des Mondes de Ralph (Wreck-it Ralph, R. Moore, 2012), cependant on n’est pas obligé d’avoir vu le précédent volet. Seules quelques allusions apparaissent ça et là, sans empêcher la bonne compréhension de l’histoire. Cette dernière est très originale, créative, dans la même veine que le premier opus, toujours truffée d’easter eggs (dont le fameux A113,…) et de références à l’univers de la pop culture, aussi bien vidéo-ludique qu’étendue à internet, puisque c’est le sujet cette fois.

Bizarrement, cette production sortira seulement le 19 février 2019 chez nos voisins Français. Curieux !

Ce qui m’a marqué aussi, c’est que Disney étale sans ménagement son univers (Disney, Pixar, Lucasfilms/Star Wars, Marvel…), énormément de personnages apparaissent juste pour la frime…! Le  petit hommage clin d’oeil à Stan Lee fait néanmoins plaisir aux fans (je pense que la séquence avait été prévue de toute façon avant son décès, c’est un beau clin d’œil).

Côté scénario, on alterne bien entre les moments assez drôles, l’aventure, le suspense, l’émotion ; parfois un peu trop de « guimauve » aussi, ça reste du Disney…il y a même plein de princesses !

L’animation est très sympathique au niveau du design, c’est très coloré et riche visuellement ; la musique est très agréable également (la bande originale « Zero » est interprétée par le groupe américain Imagine Dragons).

J’ai adoré la modélisation visuelle d’Internet, à part quelques précisions techniques ou quelques raccourcis utilisés par facilité, que tout bon geek (dont je fais partie, bien évidemment…) ne manquera pas de pointer du doigt… ces petits écarts seront vite pardonnés, tant le tout est entraînant, et les analogies (ou « digitalies »… ? mauvais jeu de mots !) sont bien trouvées. Comme je le disais plus haut, c’est imaginatif, et n’est pas sans me rappeler la bande-dessinée Les FDP de Tubonia*.

Le casting des voix en langue originale est cinq étoiles, à part la voix de Vanelloppe (Sarah Silverman) qui parfois est à la limite de l’énervant (c’est propre au personnage), les autres sont impeccables.

La durée du film m’a semblé plus longue (près de 2 heures) que pour un Disney long-métrage habituel, cela dit on ne s’ennuie pas une seconde, le rythme est très bon, alternant habilement les passages calmes et plus dynamiques.

Il est conseillé de rester jusqu’à la scène de mi-générique de fin (mid credits) pour un petit bonus, comme dans presque tous les films estampillés Marvel…!

En conclusion, Ralph 2.0 n’est pas seulement un film familial, mais bien un film d’animation qui, malgré ses minuscules défauts, plaira à toute la famille.

*Voir le site de la campagne Ulule.

– Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Avez-vous vu, apprécié ou détesté ce film ? Commentez et partagez !

allocine imdb_logo

Bande annonce :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.