The Prodigies

afficheDate de sortie : 8 juin 2011

Réalisé par : Antoine Charreyron

Synopsis : Jimbo est un enfant prodige, doté de capacités mentales inimaginables; il a grandi et est devenu un homme épanoui, seulement il sait que quelque part il y a des enfants qui lui ressemblent et il veut les trouver et les réunir. Sa quête l’emmène à découvrir cinq adolescents comme lui incroyablement surdoués, capables même de manipuler les esprits. Mal dans leur peau, portant chacun leur lot de doutes et de souffrance, ils sont heureux de se trouver enfin des semblables…

Avis : Libre adaptation du roman best-seller de Bernard Lenteric « La nuit des enfants rois« , avec quelques différences, « The Prodigies » est un film d’animation avec des scènes de motion capture (aussi appelé ‘mocap’, c’est-à-dire que le jeu de vrais acteurs a été capturé pour le transférer en animation). N’ayant pas lu le livre (mais bien le résumé détaillé), je ne sais pas trop comment me positionner par rapport à ce film. Le scénario de base est intéressant et original, mais le traitement qui en est fait résulte en beaucoup trop de violence, d’incompréhensions de la part du (bête?) spectateur que je suis, et je ne sais pas trop s’il y a une morale à tirer de l’histoire, morale à laquelle je me suis efforcé de réfléchir à partir du dernier tiers du film. Le message est-il que les surdoués sont des gens à part, et que pour ne pas qu’ils soient violents il faut les aiguiller, les aider, leur apporter de l’amour ? La télévision et les reality-shows sont à l’origine des malheurs destructeurs du monde ??? Je ne sais pas trop. J’ai aussi noté que le film est truffé de publicités pour des grandes marques (Coca-Cola Zero, Pizza Hut, Bank of America sont les 3 que j’ai relevés en tout cas)…aurait-on essayé d’inclure de la publicité subliminale ???

Pour un film d’animation francophone, je trouvais les dessins et la mocap plutôt réussis, dommage pour le traitement du scénario et la fin, qui sont décevants.

A noter : A la fin, juste avant le générique, le film est dédicacé à Bernard Lenteric, décédé en 2009 (ça c’est pour montrer que je suis resté jusqu’au bout…).
Question existentielle : pourquoi un titre anglais dans la version française ? « Les Prodiges » aurait aussi bien fonctionné…Cette mode des titres anglais non-traduits !!!
Le film est aussi projeté en 3D, mais c’est (encore et toujours) du marketing car en 2D l’animation se suffit à elle-même.

Cotation : 5/10 – Film moyen, pas trop conseillé.

Avez-vous vu, apprécié ou détesté ce film ? Commentez et partagez !

allocine imdb_logo

 

 

 

 

Bande annonce :

 

Laisser un commentaire