Entre les murs

entrelesmursDate de sortie : 1er octobre 2008

Réalisé par : Laurent Cantet

Synopsis : Le film couvre une année scolaire, à commencer par le rassemblement des enseignants, la présentation des uns aux autres et l’accueil par le proviseur. La caméra ne quittera jamais l’école. Le film se déroule dans la salle des profs, la cour de récréation, la cantine, le bureau du directeur, une salle de conférence et une salle de classe. C’est dans cette salle que François Marin, professeur principal, enseigne le français à un groupe mixte de 14-15 ans. Le film se concentre sur Marin, tentant de maintenir l’ordre dans la classe, prônant la médiation des conflits entre des groupes ethniques, apaisant les chahuteurs, valorisant les timides, en essayant de tous les éduquer du mieux possible. La classe est difficile, et à certains égards, les plus brillants sont les plus perturbateurs. Quand il leur enseigne la complexité des verbes français, ils contestent la nécessité de connaître de telles choses, insistant sur l’utilisation limitée dans le langage moderne. Il leur donne le Journal d’Anne Frank à étudier, mais aucun d’eux prend la peine de le lire. Une des meilleures élèves, l’adolescente tunisienne quasi-nihiliste Esmerelda, dit qu’elle n’aime pas s’embêter à lire des livres. Marin tente de connaître mieux les élèves; ils écrivent des auto-portraits qui décrivent leurs aspirations, leurs loisirs, ce qu’ils n’aiment pas. Marin parvient à faire sortir le meilleur de Souleymane, un élève originaire du Mali qui parle beaucoup mais n’aime pas s’exprimer par écrit. Marin lui permet de développer son don pour la photographie et de faire son autoportrait avec des photos. Toutefois, la désobéissance et l’insolence de Souleymane sont la source de la dégradation de sa situation, car une confrontation avec Marin et la classe se termine par un acte de violence, et Souleymane sera finalement exclu du collège. Le film se termine par un jeu informel de football entre le personnel et les élèves et un long plan d’une salle de classe vide.

Avis : Intrigué par la nouveauté, n’ayant jamais vu de film de ce genre, je me suis délecté lorsque j’ai vu qu’il était diffusé à la TV. Le quotidien des profs et de leurs élèves difficiles est très bien dépeint dans cette oeuvre, avec justesse et émotions, ce qui lui a valu une Palme d’Or à Cannes en 2008. Le professeur Marin est admirable et parvient à maîtriser les situations en les retournant à l’avantage de l’éducation, la mission première de l’école. C’est malheureux de savoir qu’il existe de telles écoles à Paris, à Bruxelles, et dans d’autres villes où des élèves d’origine étrangère n’en ont rien à faire de l’école, ils s’en désintéressent malgré la volonté de leurs parents et des profs pour qu’ils réussissent. Cependant le film ne porte jamais aucun jugement, il reste neutre, se contentant de montrer la classe de manière objective. Bien qu’il dure plus de deux heures, on est tenu en haleine jusqu’au bout de l’année scolaire.

Ce film montre bien la difficulté, le sacerdoce d’être enseignant dans des collèges ou lycées réputés « à problèmes ».

A noter : Le film est une adaptation du livre de François Bégaudeau, l’acteur principal. Les élèves de la classe et les profs sont issus du collège Dolto, à Paris.

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Lien Allociné

Lien IMDb

Bande annonce :

Laisser un commentaire