Johnny English, le retour

affiche

– Titre original : Johnny English Reborn

– Date de sortie : 12 octobre 2011

– Réalisé par : Oliver Parker

– Synopsis : Cela fait maintenant plusieurs années que le plus grand agent du MI7 s’est retiré du monde et perfectionne son art unique dans une région reculée d’Asie. Mais lorsque ses supérieurs apprennent que la vie du Premier ministre chinois est menacée, ils se lancent à la recherche de cet agent peu orthodoxe. Le monde a de nouveau besoin de lui, Johnny English va devoir reprendre du service. N’ayant qu’une seule chance de se refaire, il devra utiliser les derniers gadgets technologiques pour contrer une conspiration au sein du KGB, de la CIA et même du MI7. À quelques jours d’un sommet d’Etat, notre agent devra tout mettre en œuvre pour nous protéger tous. Avec Johnny English, les catastrophes sont assurées, mais jamais l’échec.

– Avis : Fan d’humour anglais, de comédies et de films d’action, je suis allé voir ce film le sourire à la bouche, après avoir ri devant le trailer. Et je n’en suis pas sorti déçu ! Ce n’est pas la comédie de l’année non plus, mais cela reste un bon mix entre James Bond et Mister Bean… Atkinson est fidèle à l’image de son personnage de gaffeur sympathique, avec son humour so british ! Rien qu’à voir sa tête de pince-sans-rire, je suis déjà prêt à pouffer… A part le rire, il y a aussi des scènes d’action, dignes des films d’espionnage, avec du suspense et des rebondissements ; par contre certains gags sont prévisibles, et ils arrivent effectivement comme on le pensait, ce qui ne déplaît pas, au contraire.
La scène du fauteuil m’a fait éclater de rire, et pourtant c’est vraiment très bête ! C’est du burlesque, en fait. C’est sûr, tout le monde n’apprécie pas, Rowan Atkinson, on l’aime ou on le déteste. Pour la première catégorie, c’est un très bon divertissement, même si on a pas vu le premier volet sorti en 2003.

A noter : A saluer, la performance d’un jeune acteur, Daniel Kaluuya, dans le rôle de l’agent Tucker, « l’assistant » de Johnny English.
J’ai aussi reconnu Burn Gorman, alias Owen Harper dans la série Torchwoord, qui tient ici un petit rôle. Je tenais à le souligner pour faire un peu la promotion de Torchwood et du « Whoniverse » (univers de Doctor Who)…

– Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Avez-vous vu, apprécié ou détesté ce film ? Commentez et partagez !

allocine imdb_logo

 

 

 

 

 

Bande annonce :

Laisser un commentaire