Ghost in the Shell

ghost-in-the-shell

– Titre original : Ghost in the Shell

– Date de sortie : 29 mars 2017

– Réalisé par : Rupert Sanders

– Synopsis : Dans un futur proche, le Major est unique en son genre: humaine sauvée d’un terrible accident, son corps aux capacités cybernétiques lui permet de lutter contre les plus dangereux criminels. Face à une menace d’un nouveau genre qui permet de pirater et de contrôler les esprits, le Major est la seule à pouvoir la combattre. Alors qu’elle s’apprête à affronter ce nouvel ennemi, elle découvre qu’on lui a menti : sa vie n’a pas été sauvée, on la lui a volée. Rien ne l’arrêtera pour comprendre son passé, trouver les responsables et les empêcher de recommencer avec d’autres.

– Avis : N’ayant pas lu le manga dont le film est tiré (Kōkaku kidōtai de Masamune Shirowe, Glénat 1989), ni joué aux jeux vidéos (Playstation, 1995), ni même vu l’anime Ghost in the Shell (Mamoru Oshii, 1995) – mais cela sera rattrapé très bientôt ! – , je ne connaissais que vaguement l’histoire dont il est question ici. Le résultat est à la hauteur de la bande-annonce : assez « wow » point de vue visuel ! J’ai beaucoup aimé, car la thématique des robots est un des sujets qui me passionnent le plus en science-fiction, l’autre étant le voyage spatio-temporel, non traité ici. Dans cette réalisation, la question de l’âme est primordiale également, me renvoyant aux romans d’Isaac Asimov… En ce qui concerne l’histoire, la première partie est très classique, vu et revue dans d’autres oeuvre : une poursuite policière d’un tueur bien caché. La seconde partie devient plus intéressante et offre un ou deux rebondissements inattendus pour ma part, étant vierge de l’oeuvre originale. Les acteurs sont pour la plupart inconnus en Occident, je pense que ce sont des célébrités en Asie. L’actrice américaine plus connue chez nous, Scarlett Johanson, est relativement correcte dans son jeu, mais sans plus. Une autre tête bien connue, Juliette Binoche, joue un second rôle très convaincant. Les scènes d’action sont aussi OK, mais pas extraordinaires. Ce qui en met plein la vue sont les effets spéciaux, et ayant assisté à une séance 3D (la seule disponible…), je dirais que les lunettes sont dispensables car les SFX sont déjà bien badass.
Comme souvent, certains passages me font penser à d’autres références cinématographiques, ou télévisuelles ; dans le cas présent j’ai eu des flashs de la série Westworld (HBO 2016-…), mais aussi du 5ème Element (Luc Besson, 1997), ou à Blade Runner (Ridley Scott, 1982 – remake prévu en 2017 !) entre autres. Parfois quelques détails m’ont semblé un peu étranges, par exemple des véhicules qui ont un aspect plus ancien que les modèles actuels, or on est censés être dans le futur. Au moins c’est original et on passe sur ce cliché (raté…vu que j’en parle…;-) ). En bref j’ai apprécié et je suis curieux d’écouter ou lire d’autres avis…

– Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Avez-vous vu, apprécié ou détesté ce film ? Commentez et partagez !

allocine imdb_logodurendalfdfoblikon

 

 

 

 

 

Bande annonce :

Laisser un commentaire