Divergente 2 : L’insurrection (Insurgent)

afficheDate de sortie : 18 mars 2015

Réalisé par : Robert Schwentke

SynopsisDivergente 2 : L’insurrection met Tris face à de nouveaux défis. Elle part à la recherche d’alliés et de réponses dans les ruines d’une Chicago futuriste. Tris et Quatre sont à présent des fugitifs en cavale et sont traqués sans relâche par Jeanine, à la tête d’une faction des Érudits assoiffée de pouvoir. Une véritable course contre la montre s’engage tandis qu’ils essaient de comprendre pour quelles raisons la famille de Tris a sacrifié sa vie, et pourquoi les chefs des Érudits sont prêts à tout pour les en empêcher. Hantée par ses choix passés et habitée par la volonté de protéger ceux qu’elle aime, Tris et Quatre affronteront des épreuves tout aussi impossibles les unes que les autres dans leur quête de la vérité sur leur passé et sur l’avenir de leur monde.

Avis : Thriller de science-fiction (SF) mettant en scène une dystopie, Insurgent est la suite de Divergent (N. Burger, 2014). Les contre-utopies, ou dystopies, sont un genre de SF très à la mode dans lequel les personnages évoluent dans un monde post-apocalyptique ou dans lequel quelque chose est totalement différent par rapport à notre réalité et empêche les gens d’être heureux. Un autre exemple est Le Labyrinthe, qui d’ailleurs m’a traversé l’esprit en regardant Insurgent. Certains moments m’ont aussi fait penser à Matrix (avec les « simulations » ou « sims »), à Hunger Games (le personnage principal étant une héroïne), etc…

J’ai trouvé les acteurs très lisses, très formatés…j’étais pourtant heureux de voir Octavia Spencer (The Help, Snowpiercer,…) mais elle n’apparaît pas longtemps à l’écran…dommage.
Il n’y a pas énormément de rebondissements, la suite de ce qui va se passer immédiatement est trop prévisible par moments : à plusieurs reprises je me suis dit « telle chose va arriver » et c’est bien « telle chose » qui est révélée la minute d’après…

L’humour est légèrement présent, mais pas assez développé : il aurait fallu en ajouter davantage, comme dans le Hobbit par exemple, ou alors ne pas en mettre du tout. Le dosage est inégal.
La même morale aussi est toujours très présente à mon sens : enfermer les gens dans des « cases » est une mauvaise idée. Un humain est un ensemble de choses complexes et ne peut pas se résumer à un seul aspect (cf critique de Divergent). Je me répète, j’ai été déçu une fois de plus…

Par contre dans ce qui est positif, les effets visuels sont bien faits, assez standards je dirais pour un film de SF mais appréciables tout de même. Quelques réponses sont apportées aussi par rapport au premier volet, et je suis toujours curieux de connaître le fin mot de l’histoire, n’ayant pas lu les romans…
Le final est assez ouvert…on pourrait en rester là mais la machine commerciale a apparemment prévu un « Divergent 3  » en deux parties, en 2016 et 2017…money, money, money…

Cotation : 6/10 – Film correct.

Avez-vous vu, apprécié ou détesté ce film ? Commentez et partagez !

allocine imdb_logo

 

 

 

 

 

Bande annonce :

Laisser un commentaire