Cloclo

clocloDate de sortie : 14 mars 2012

Réalisé par : Florent Emilio Siri

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : Comme c’est écrit sur l’affiche : le destin d’un chanteur populaire. La vie de Claude François, de sa naissance à sa mort, en passant par les moments de gloire mais aussi les moments moins faciles, entouré de nombreuses femmes.

Avis : Qui ne connaît pas Claude François ? Comme la majorité des gens de ma génération, je le connais de par sa carrière musicale, bien entendu, et quelques évènements de sa vie. De là à être fan, il y a tout de même une marge… et c’est certain que ce biopic nous apprend beaucoup de la vie du chanteur. Depuis son enfance en Egypte, la perte de son père, le déménagement à Monaco, puis sa venue à Paris, le succès, les femmes de sa vie, (et il y en a eu beaucoup, y compris sa soeur et sa mère), jusqu’à sa consécration et son décès tragique en pleine gloire. Bien que le film dure 2h30 générique compris, on ne trouve pas le temps long en regardant l’histoire de la vie de Cloclo. Les décors sont bien foutus, selon les époques (des années 30 aux années 70), les acteurs sont formidables, notons la performance de Jérémie Rénier, dont la ressemblance non seulement physique mais aussi chantée est époustouflante. A saluer aussi la présence de Robert Knepper (« Prison Break », « Heroes »…) en Frank Sinatra, et aussi, même si on ne le voit que quelques minutes sur tout le film, la prestation du jeune Tom Dufour en Claude François âgé de 8 ans.

Entre quelques anecdotes, le film montre qu’une grande partie de sa vie a été consacrée aux femmes. D’ailleurs s’il en a eu des « officielles », il y a eu aussi beaucoup d »à-côtés ». Florent-Emilio Siri (aucun rapport avec Apple !!!), le réalisateur, fait passer l’image d’un homme qui voulait réussir sa vie (pour que son père soit fier de lui), être heureux et combler ses proches. Un homme généreux, mais aussi très maniaque et exigeant aussi bien avec lui-même qu’avec ses collaborateurs. C’est d’ailleurs cette obsession du détail qui lui a coûté la vie en 1978, comme chacun le sait. Le final est assez bouleversant et très respectueux, tout en finesse.

Je ne suis pas resté jusqu’à la fin du générique mais je peux vous dire que la salle était comble et le public a applaudi. Bref, que l’on soit fan ou pas fan, c’est un excellent film, à recommander.

Lien Allociné

Lien IMDb

Laisser un commentaire